Les startups de la santé numérique devraient essayer l'innovation axée sur les besoins

Nous sommes convaincus par l'expérimentation et l'expérience que la profession médicale doit se doter d'outils technologiques ciblés pour améliorer l'efficacité de ses services ainsi que les résultats cliniques pour ses patients. Il y a un décalage inéluctable et parfois compréhensible. Nous nous sommes demandé d'où pouvait bien venir le problème de la résistance à l'utilisation de ces dispositifs technologiques dans le monde médical. Et si nous (entreprises technologiques) avions la mauvaise stratégie ?

La difficulté à mettre en place la technologie médicale pourrait avoir plusieurs origines : médecins mal informés des avantages des nouvelles technologies, méfiants, trop attachés à leurs habitudes pour accepter ce changement, produits conçus non adaptés aux besoins, produits cliniquement non conformes…

Aujourd'hui, nous nous sommes concentrés sur les startups existantes dans ce domaine et aimerions partager avec vous ce captivant article écrit par Dr Paul Yock, cardiologue, innovateur en technologies de la santé et professeur de médecine et de bio-ingénierie, à propos de les principales raisons de l'échec de la majorité des startups de la santé numérique dans la mise en œuvre de produits technologiques dans le monde médical.

Il cite ces deux réponses intéressantes :

  • « En tant que capital-risqueur de longue date dans le secteur de la santé Rob Coppedge explique, "des capitaux considérables ont été brûlés par les startups de la santé numérique sans créer d'entreprises véritablement durables" parce que les fondateurs "manquaient d'expertise, sous-estimaient les flux de travail spécifiques aux soins de santé et avaient mal compris le parcours complet des consommateurs de soins de santé". »

  • « Arlen Myers, président de la Society of Physician Entrepreneurs, indiquent que de nombreuses startups de santé numérique échouent parce qu'elles ne répondent pas aux besoins de multiples parties prenantes, fabriquent des produits qui interfèrent avec le flux de travail des médecins au lieu de le faciliter, ou lancent des produits qui ne sont pas cliniquement validés. »


Alors, quelle solution pourrait être envisagée ? DLes startups de la santé numérique devraient essayer l'innovation axée sur les besoins.

Souvent, ces startups ne prennent pas le temps de bien analyser les besoins des consommateurs avant de concevoir un produit ce qui conduit généralement à l'échec. Pour concrétiser la promesse de la santé numérique, les startups de la santé numérique doivent commencer par s'assurer que leurs produits répondent aux besoins des médecins et des patients, que leur utilisation améliore le processus de diagnostic médical, de traitement et de surveillance et qu'ils permettent de gagner en efficacité, en accessibilité , précision... La technologie doit aider les médecins à faire leur travail, les produits conçus doivent donc leur être utiles pour qu'ils puissent les adopter.

« Alors que la santé numérique continue de décoller, le succès sera déterminé en répondant au bon besoin, en concevant des solutions innovantes qui répondent aux principales priorités des parties prenantes, puis en démontrant qu'un produit donne de meilleurs résultats. »


Par Lucie Gonzalez (blogueuse invitée et chercheuse)

Retour vers le haut